Décès de Kenichi Yamamoto, père du moteur rotatif Mazda

13:16 Autoworks Mag 0 Comments

Le 20 décembre dernier, Kenichi Yamamoto s'est éteint à l'âge de 95 ans. Il fut le premier ingénieur à développer une application pratique du moteur rotatif, mais également l'instigateur de la MX-5 et le président de Mazda dans les années 80.


C'est le décès d'un grand homme de l'histoire de l'automobile que nous déplorons aujourd'hui. Né le 16 septembre 1922 à Kumamoto, Kenichi Yamamoto obtient son diplôme d'ingénieur en génie mécanique à la prestigieuse Université Impériale de Tokyo en 1944, et est engagé peu de temps après par le constructeur aéronautique Kawanishi Kokuki. L'année suivante, il est mobilisé pour travailler au sein d'une usine de fabrication d'avions de chasse puis rejoint Toyo Kogyo (ancêtre de Mazda) à Hiroshima en 1946, au lendemain de la guerre.

Assigné au départ à l'assemblage des transmissions de camions, il est promu deux ans plus tard au poste de manager au service des moteurs et du design des véhicules. En 1960, il donne naissance avec son équipe à la R360 Coupé, la première voiture de Mazda, avant de se rapprocher de NSU dans le cadre d'un partenariat technique. En 1963, il devient le directeur du département de recherche sur le moteur rotatif chez Mazda qui aboutira à la production de la Cosmo Sport en 1967, la première voiture de série animée par un birotor, et dont les séries RX seront les héritières.

Il est nommé directeur de la recherche et du développement en 1978, puis devient président de Mazda en 1985. Il donnera son feu vert à l'étude d'un petit roadster abordable qui verra le jour en 1989 sous le nom de MX-5, actuellement le cabriolet le plus vendu au monde. Avant de quitter la société en 1992 à 70 ans, il célébrera la victoire historique de Mazda aux 24 Heures du Mans avec la 787B, à ce jour l'unique voiture japonaise à avoir remporté l'épreuve. Retraité passionné, Kenichi Yamamoto restera impliqué dans la vie de la firme jusqu'à ces derniers mois.

Véritable pionnier et visionnaire, on doit à Kenichi Yamamoto la philosophie moderne de Mazda et son goût pour la recherche de nouvelles technologies. Le moteur rotatif a écrit les plus belles pages sportives de la marque, et la MX-5 continue aujourd'hui de combler les attentes des amateurs avertis avec son rapport prix/plaisir inégalé.

Crédit photo : Mazda

http://www.autoworks-boutique.com/118-circuit-d-essence

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)