Lancement de la Subaru WRX STI Type RA-R

Afin de célébrer les 30 ans de Subaru Tecnica International (STI), la marque aux étoiles sort au Japon une édition limitée à 500 exemplaires de sa féroce berline : la WRX STI Type RA-R. Un concentré d'efficacité pour les amateurs de conduite sans compromis !


Ce jeudi 19 juillet 2018 sort au Japon la Subaru WRX STI Type RA-R, une édition limitée très désirable de la célèbre berline à transmission intégrale du constructeur nippon. Cette version ultime entend pousser la vitesse, la tenue de route et le freinage à leur paroxysme pour une expérience de conduite exceptionnelle. Pour commencer, grâce à la suppression de certaines pièces et à l'emploi de matériaux plus légers, cette WRX STI Type RA-R gagne 10kg sur la balance par rapport au modèle de base, et même 30kg comparée aux très réputées S208 et S207. Côté motorisation, le Boxer Subaru EJ20 équilibré délivre 329ch, comme sur la dernière S208, et profite notamment d'un système d'échappement hautes performances limitant la contre-pression en vue d'une réponse à l'accélérateur accrue.


Cette WRX STI Type RA-R embarque par ailleurs des amortisseurs et ressorts spécifiques, ainsi que des pneus Michelin Pilot Sport 4S présentant des gommes différentes à l'intérieur et à l'extérieur de la bande de roulement pour une adhérence maximale sur le sec comme sur le mouillé. Le freinage renforcé Brembo fait appel à des disques de 18 pouces et à des étriers 6 pistons à l'avant et 2 pistons à l'arrière. A l'extérieur, la Subaru adopte plusieurs équipements exclusifs STI (calandre, bas de caisse, pare-chocs arrière, coques de rétroviseurs en carbone sec...) tandis qu'à l'intérieur, on remarque entre autres des sièges baquet brodés avec surpiqûres rouges, un tableau de bord exclusif noir brillant, des garnitures de portes en cuir... Cette édition limitée à 500 exemplaires est d'ores et déjà en vente au Japon au prix de 4,998,240 yens (taxes incluses), et ce jusqu'au 17 décembre prochain.

Crédit photos : Subaru

http://www.autoworks-boutique.com/121-durites-et-raccords?p=2

La famille Honda N s'agrandit !

La série N de Honda compte un nouveau membre au Japon : le N-Van. Ce petit véhicule utilitaire de la catégorie des keijidôsha se veut pratique et modulable, mais également confortable et sûr afin de garantir un panel varié d'utilisations.


Conçu sur la plateforme du Honda N-Box, ce mini-van au design craquant se décline en deux versions : le N-Van standard qui place l'accent sur la fonctionnalité, et le N-Van +Style aux coloris spécifiques et à l'équipement enrichi. Un des points forts de ce véhicule est de proposer une vaste capacité de chargement (compte tenu des dimensions réduites de sa carrosserie) grâce notamment à la présence de sièges passager et arrière capables de se replier intégralement afin de former un plancher plat.

Le confort a également été une priorité pour Honda, le siège conducteur étant rembourré au niveau de la taille et profitant d'une armature semblable à celle utilisée dans des berlines. Question sécurité, le petit utilitaire se montre très sûr en cas de collision et il est par ailleurs le premier mini-van de la marque à bénéficier de la suite d'équipements Honda Sensing, installée de série sur toutes les versions.

Concernant la motorisation, le client peut choisir entre un 660cc DOHC atmosphérique ou turbocompressé, entraînant les roues avant ou les quatre, et associé à une transmission manuelle à 6 rapports ou CVT. Ce séduisant N-Van sera disponible à compter du 13 juillet 2018 au Japon au prix initial de 1,174,000 yens.

Crédit photo : Honda

http://www.autoworks-boutique.com/81-outillage

Nissan Onevia D-Link : le drift façon début 2000 !

L’univers du drift professionnel évolue à une vitesse folle, si bien que les machines qui sont actuellement engagées en compétition n’ont plus rien à voir avec celles que l’on pouvait rencontrer lors des premiers championnats officiels. Nostalgique des machines de D1 des origines, Clément s’est monté cette Nissan PS13 japonaise aux standards des réalisations hautes en couleur du début du XXIe siècle. Attention, show devant !


Clément est ce que l’on pourrait appeler un ayatollah du drift. Calé comme personne sur le sujet, ce Breton de 26 ans voue une véritable passion pour cette discipline, et plus particulièrement tout ce qui touche au D1GP, et ne compte plus les VHS et DVD Drift Tengoku, maquettes et autres produits affiliés à ce championnat. Pour lui, tout a commencé au début de l’adolescence, à l’âge de 10-11 ans, avec la découverte de ce sport auto singulier. Il est instantanément piqué par ce phénomène japonais : "Je me renseignais sur les voitures de drift sur Internet, je dévorais les articles ADDX sur les prépas jap’ et téléchargeais les manches de D1GP sur eMule, le mercredi aprèm après les cours !" Il se dit alors qu’il fera tout pour un jour avoir sa propre voiture dans la même veine que ces réalisations excitantes. A force d’économiser, il réalise finalement son rêve à 20 ans en se rendant en Irlande en 2011 pour s’acheter une Silvia PS13 (lire la suite dans AWM n°58)

Crédit photo : Autoworks Magazine

http://www.autoworks-boutique.com/129-jantes

Max Orido revient en Super GT avec apr Racing

L'écurie apr Racing annonce que Manabu "Max" Orido sera le troisième pilote de la Toyota Prius n°30 de GT300 engagée sur la manche de Fuji les 4 et 5 août prochains. Cette décision marque le retour en Super GT du Japonais de 49 ans après une courte pause.


Titré en GT300 à deux reprises en 1997 et 2009, Manabu Orido retrouvera bientôt le Super GT en tant que pilote sous la bannière d'apr Racing après 7 années passées chez JLOC (de 2011 à 2017). Fort également de son expérience en tant que conseiller exécutif pour Lexus Team WedsSport Bandoh, le pilote japonais par ailleurs bien connu des amoureux de drift revient donc dans la course derrière un volant pour partager une Toyota Prius de GT300 avec Hiroaki Nagai et Kota Sasaki à compter de la 5e manche de cette saison 2018 qui se tiendra à Fuji les 4 et 5 août. Un nouveau départ pour ce grand nom du sport auto nippon dont nous vous avions détaillé l'histoire et la carrière dans notre numéro 30. De quoi rajouter encore un peu de piquant à cette fin de saison du Super GT !

Crédit photo : Ryuji Irano

http://www.autoworks-boutique.com/40-bottines

La Toyota Supra débute la compétition en NASCAR

Dévoilée cette année à Genève sous la forme d'un concept de course, la nouvelle Toyota Supra s'apprête à faire ses débuts en NASCAR. Très loin du véhicule de série, cette machine est surtout pour le constructeur un très bel outil de promotion.


C'est dans la catégorie Xfinity que cette Supra sera engagée prochainement en NASCAR. Dans cette discipline, les véhicules en course n'ont presque rien à voir avec les modèles de série puisque ce sont des châssis tubulaires vêtus d'une carrosserie ultra-légère rivetée qui s'affrontent. La motorisation est également spécifique à la série avec un V8 OHV de 5800cc développant 700ch accouplé à une boîte manuelle à 4 rapports. Si la forme diffère beaucoup du futur coupé hautes performances de la marque, Toyota a tout de même soigné son apparence afin que l'on reconnaisse les traits marquants de la Supra. A noter que suite à cette annonce, le constructeur dévoilera un modèle de pré-série ce 12 juillet en Angleterre à l'occasion du Festival of Speed de Goodwood. Le compte à rebours a commencé !

Crédit photo : Toyota

http://www.autoworks-boutique.com/109-attaches-pour-carrosserie

La Tommy Kaira ZZ Concept à Nagoya

Les entreprises japonaises GLM et Kyocera présenteront du 11 au 13 juillet 2018 un concept-car dans le cadre d'un salon dédié aux technologies à Nagoya. Ce roadster tout électrique reprend la base de la célèbre Tommy Kaira ZZ.


Le constructeur automobile de véhicules électriques GLM (Green Lord Motors) et l'entreprise Kyocera spécialisée notamment dans les composants céramiques et électroniques se sont associés pour concevoir cette Tommy Kaira ZZ Concept. Si la seconde et actuelle génération du roadster est déjà motorisée par un moteur électrique qui lui permet d'effectuer le 0 à 100km/h en 3,9s et d'atteindre 180km/h en pointe, ce prototype va encore plus loin technologiquement parlant en embarquant de nombreux équipements innovants.

Parmi ces nouveautés fournies par Kyocera, on note les rétroviseurs électroniques pour les côtés et l'habitacle, des caméras qui captent les images tout autour de la voiture grâce à 4 lentilles "fish eye", ou encore un système qui détecte la position du regard du conducteur. En tout, ce sont pas moins de 9 caméras qui ont été installées dans le roadster électrique afin d'offrir un confort d'usage optimal et une sécurité totale. Ce concept accueille également un écran tactile breveté à rétroaction haptique permettant notamment de contrôler la climatisation ou le système audio très sophistiqué équipé de haut-parleurs en céramique piézoélectrique.

Ce concept Tommy Kaira ZZ, présenté pour la première fois en mai dernier à Yokohama, sera exposé du 11 au 13 juillet prochain dans le centre d'exposition Port Messe Nagoya.


Crédits photos : GLM/Kyocera

http://www.autoworks-boutique.com/114-admission-d-air

Nissan et Italdesign s'associent pour créer la GT-R50

Pour célébrer les 50 ans de la GT-R et d'Italdesign, le constructeur Nissan et la société spécialisée dans le design automobile ont collaboré sur la réalisation d'un prototype unique : la GT-R50. Au programme, un style encore plus incisif et des performances réévaluées.


C'est avec le souhait de concevoir une GT-R sans aucune limite que les équipes de Nissan et Italdesign ont débuté ce projet, en partant de la base d'un modèle de série Nismo de 2018. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat est spectaculaire ! Si l'on reconnaît toujours la silhouette générale de la supersportive japonaise, la carrosserie a néanmoins été totalement corrigée sur ce prototype, que ce soit les boucliers, les bas de caisse, le diffuseur, l'aileron, les feux avant et arrière... La ligne de toit a également été abaissée de plus de 50mm pour une posture encore plus agressive et les jantes ont été remplacées par des modèles exclusifs de 21 pouces. A bord, l'habitacle très épuré et sportif fait appel à des matériaux nobles comme le carbone, l'Alcantara et le cuir.

Mais cette GT-R35 n'est pas uniquement une étude de style, car sous le capot, le VR38DETT a été profondément modifié : turbos aux spécifications GT3, gros échangeurs, équipage mobile renforcé, arbres à cames aux profils plus agressifs, injecteurs au débit supérieur, admission et échappement perfectionnés... Ainsi retravaillé, le V6 de 3,8L produit une puissance estimée à 720ch pour un couple de 780Nm. Toute la chaîne de la transmission a également été revue en conséquence, de la boîte 6 séquentielle à double embrayage aux arbres de transmission, en passant par les différentiels. Côté suspensions, la GT-R35 adopte des amortisseurs Bilstein DampTronic I à réglage électronique tandis que le freinage est constitué d'étriers Brembo à 6 et 4 pistons et de disques de gros diamètres.

S'il ne s'agit pas de la future génération de GT-R, comme tient à la préciser Nissan, ce prototype n'en reste pas moins excitant en associant le meilleur de la technologie japonaise avec le savoir-faire créatif italien. Cette GT-R35 sera présentée officiellement le mois prochain en Europe, mais en attendant, vous pouvez la découvrir dans la vidéo ci-dessous diffusée sur la chaîne YouTube de Nissan.


Crédit photo : Nissan

http://www.autoworks-boutique.com/60-sieges