Toyota lève le voile sur le GR Super Sport Concept

Toyota a profité du Tokyo Auto Salon pour dévoiler son concept GR Super Sport après un premier teaser le mois dernier. Fruit de l'expérience acquise en compétition, ce véhicule s'apparente à un prototype issu des courses d'endurance homologué pour la route.


Alors que dans la plupart des cas, c'est le véhicule de série qui est ensuite porté vers la course, Toyota et Gazoo Racing ont décidé avec ce concept de partir d'un modèle de compétition pour le détourner en voiture de route. En effet, outre la mécanique du prototype TS050 Hybrid de WEC, qui associe un V6 2,4L biturbo et un moteur électrique pour une puissance totale de 1000ch, c'est également toute la monocoque en carbone et la suspension à double triangulation avant et arrière de la LMP1 que l'on retrouve dans cette GR Super Sport Concept. Si Toyota croit en une commercialisation de son projet, le constructeur n'a pour l'instant pas avancé de date. Et si cette voiture devenait vraiment l'héritière de la mythique GT-One de route ?


Crédit photos : Toyota

http://www.autoworks-boutique.com/118-circuit-d-essence

Un concept Subaru STI au Tokyo Auto Salon 2018

Le Tokyo Auto Salon se tiendra cette année du 12 au 14 janvier à Chiba. Subaru et sa division STI y dévoileront une nouvelle étude sportive élaborée sur la base du VIZIV Performance Concept, présenté dernièrement au Salon de l'auto de Tokyo.


A l'occasion du Tokyo Auto Salon, le stand Subaru installé dans le centre de convention Makuhari Messe de Chiba accueillera dès ce 12 janvier un nouveau concept-car. Baptisé Subaru VIZIV Performance STI Concept, il s'apparente à une version plus sportive de l'étude originale présentée l'an dernier à Tokyo. Si les technologies chères à la marque comme le moteur Boxer et la traction intégrale symétrique restent évidemment au programme, on remarque la présence d'éléments aérodynamiques supplémentaires à l'image du pare-chocs avant exclusif, des jupes latérales et du gros aileron arrière. Ce concept de berline hautes performances sera accompagné par d'autres voitures Subaru, parmi lesquelles les Levorg STI Sport et BRZ STI, ainsi que des modèles engagés en compétition.

Crédit photo : Subaru

http://www.autoworks-boutique.com/42-combinaisons

Plus de 300km/h pour la Toyota 86 Phoenix's Power

En fin d'année dernière, la 86 préparée par Phoenix's Power dépassait avec une autre de ses congénères la barre des 300km/h lors d'un test organisé par le magazine Option. Elle sera exposée dans quelques jours au Tokyo Auto Salon...


Il s'agit de la première Toyota 86 au monde à franchir le mur des 300km/h. Avec une vitesse maxi enregistrée à 308,47km/h, la machine développée par Phoenix's Power entre dans l'histoire comme le souligne le célèbre magazine Option qui a couvert l'événement il y a quelques semaines. La demo car du préparateur de Kyoto est équipée d'un kit aéro Ings N-Spec, de pneus Advan Neova de 19 pouces, et d'un FA20 passé à 2,2L avec turbo TD06-25G délivrant une puissance totale de 550ch. Si vous avez la chance d'aller au Tokyo Auto Salon ce mois-ci, n'oubliez pas de faire un tour sur le stand RH9 (Hall Nord 11) pour découvrir de près cette 86 ultra-rapide !

Crédit photo : MotorFan / Option

http://www.autoworks-boutique.com/119-circuit-turbo

Un importateur Mitsuoka à Monaco !

Le constructeur japonais Mitsuoka a signé un accord avec une société monégasque pour étendre la commercialisation du roadster Himiko sur le sol européen. Désormais, le Vieux Contient compte ainsi deux distributeurs de la marque.


Fondée il y a 50 ans, la marque Mitsuoka s'est fait connaître grâce à ses véhicules au look atypique inspirés pour beaucoup par les réalisations anglaises du milieu du siècle dernier. C'est aussi à ce constructeur que l'on doit l'excentrique Orochi, étrange voiture de sport empruntant le châssis de la Honda NSX et un moteur V6 Toyota. Installé en Europe depuis quelques années via la société britannique T W White & Sons, Mitsuoka arrive donc officiellement dans la principauté suite à un accord signé en décembre dernier avec Monaco Creative Motors. Ce distributeur a pour rôle principal de promouvoir le roadster Himiko (élaboré sur la plateforme allongée de la Mazda MX-5) en version LHD. Un modèle spécialement retravaillé pour le marché européen avec notamment une finition supérieure et une allure plus flashy. On souhaite à l'équipe beaucoup de succès !

Crédit photo : Mitsuoka

http://www.autoworks-boutique.com/74-volants

Le premier tome de MF Ghost sort au Japon

Le nouveau manga de Shuichi Shigeno débarque en format de poche au Japon après avoir été pré-publié dans Young Magazine. Ce premier tome introduit l'histoire de cette série que certains considèrent comme une suite à Initial D


Ce 5 janvier 2018 sort sur l'archipel nippon le premier tome de MF Ghost édité chez Kodansha. Ce recueil de chapitres met en scène des pilotes de talent qui s'affrontent dans les années 2020 lors des compétitions MFG, des épreuves sur route retransmises sur Internet à l'aide de drones dans lesquelles sont engagées des voitures sportives d'anciennes générations de toutes nationalités. Chaque participant est en communication avec un assistant, sorte de co-pilote situé hors de l'auto, qui lui dispense différentes informations sur la course. Les clins d'œil à Initial D sont nombreux, et ce n'est certainement pas un hasard si Shuichi Shigeno a décidé d'attribuer à son jeune héros de 19 ans Kanata les commandes d'une Toyota 86 ! Reste à savoir si cette série encore assez mystérieuse trouvera un éditeur pour être distribuée en France. On croise les doigts !

Crédit photo : Kodansha / Suichi Shigeno

http://www.autoworks-boutique.com/129-jantes

Série spéciale Active Gear pour la Mitsubishi eK Custom

Pour la fin de l'année, Mitsubishi offre à sa petite eK Custom une série spéciale Active Gear. Une initiative qui confère à la kei car japonaise une esthétique plus dynamique inspirée par les activités sportives de plein air. 


Issue de la troisième génération d'eK lancée en 2013, la variante Custom se démarque du modèle standard par une apparence plus nerveuse et branchée. Pour souligner encore davantage cet esprit sportif, Mitsubishi lance en cette fin décembre une série spéciale Active Gear sur le même schéma que celle proposée précédemment sur les Delica D:5, Outlander et RVR, à savoir des notes orangées et une évocation d'activités outdoors.

Cette eK Custom Active Gear, basée sur le modèle T Safety Package, adopte une ligne orange sur la calandre, des rétroviseurs rabattables à LED de même couleur, des jantes noires de 15 pouces, ainsi que des stickers spécifiques apposés sur le bouclier avant, les jupes latérales, le hayon et le becquet arrière. A l'intérieur, le volant en cuir profite de surpiqûres oranges. A noter que cette série spéciale, disponible en 2 ou 4 roues motrices avec le moteur 3 cylindres MIVEC turbo de 64ch, est également proposée avec le set d'options Complete Package qui ajoute un autocollant sur les jantes et des tapis de sol spécifiques.

Crédit photo : Mitsubishi

http://www.autoworks-boutique.com/60-sieges

Décès de Kenichi Yamamoto, père du moteur rotatif Mazda

Le 20 décembre dernier, Kenichi Yamamoto s'est éteint à l'âge de 95 ans. Il fut le premier ingénieur à développer une application pratique du moteur rotatif, mais également l'instigateur de la MX-5 et le président de Mazda dans les années 80.


C'est le décès d'un grand homme de l'histoire de l'automobile que nous déplorons aujourd'hui. Né le 16 septembre 1922 à Kumamoto, Kenichi Yamamoto obtient son diplôme d'ingénieur en génie mécanique à la prestigieuse Université Impériale de Tokyo en 1944, et est engagé peu de temps après par le constructeur aéronautique Kawanishi Kokuki. L'année suivante, il est mobilisé pour travailler au sein d'une usine de fabrication d'avions de chasse puis rejoint Toyo Kogyo (ancêtre de Mazda) à Hiroshima en 1946, au lendemain de la guerre.

Assigné au départ à l'assemblage des transmissions de camions, il est promu deux ans plus tard au poste de manager au service des moteurs et du design des véhicules. En 1960, il donne naissance avec son équipe à la R360 Coupé, la première voiture de Mazda, avant de se rapprocher de NSU dans le cadre d'un partenariat technique. En 1963, il devient le directeur du département de recherche sur le moteur rotatif chez Mazda qui aboutira à la production de la Cosmo Sport en 1967, la première voiture de série animée par un birotor, et dont les séries RX seront les héritières.

Il est nommé directeur de la recherche et du développement en 1978, puis devient président de Mazda en 1985. Il donnera son feu vert à l'étude d'un petit roadster abordable qui verra le jour en 1989 sous le nom de MX-5, actuellement le cabriolet le plus vendu au monde. Avant de quitter la société en 1992 à 70 ans, il célébrera la victoire historique de Mazda aux 24 Heures du Mans avec la 787B, à ce jour l'unique voiture japonaise à avoir remporté l'épreuve. Retraité passionné, Kenichi Yamamoto restera impliqué dans la vie de la firme jusqu'à ces derniers mois.

Véritable pionnier et visionnaire, on doit à Kenichi Yamamoto la philosophie moderne de Mazda et son goût pour la recherche de nouvelles technologies. Le moteur rotatif a écrit les plus belles pages sportives de la marque, et la MX-5 continue aujourd'hui de combler les attentes des amateurs avertis avec son rapport prix/plaisir inégalé.

Crédit photo : Mazda

http://www.autoworks-boutique.com/118-circuit-d-essence