Epoqu'Auto 2015

15:00 Autoworks Mag 0 Comments

Les 6, 7 et 8 novembre derniers se tenait à Eurexpo Lyon le 37e Salon international des autos et motos anciennes, Epoqu'Auto. Un grand rendez-vous pour tous les amoureux de belles mécaniques d'un autre âge qui réunit à chaque édition toujours plus de visiteurs nostalgiques. Même si les classiques japonaises se font rares, c'est toujours un plaisir de flâner à travers les 47000m2 de surfaces d'exposition à la découverte d'autos qui ont marqué l'Histoire.

Pour tous les fans de japonaises, le stand du club Honda Classic France était un passage obligatoire. Très bien placé, proche de l'entrée, il accueillait comme ces dernières années quelques pépites de la marque au H.

A l'occasion des 25 ans de la NSX, le club exposait un superbe exemplaire de 1991. Une des premières NSX commercialisées en Europe, animée par un V6 3L VTEC de 274ch servi par une boîte manuelle.

Avec l'arrivée de la nouvelle NSX, le modèle original connaît un regain d'intérêt et la cote de cette formidable supercar nippone grimpe actuellement en flèche !

Un poste de conduite tendu de cuir toujours très désirable ! Notez que ce modèle ne dispose pas de la direction assistée.

Juste à côté, on pouvait trouver une très rare Honda Beat de 1991. Jamais distribuée en France, seuls 4 ou 5 exemplaires de cette K-car atypique entraînée par un 656cc de 64ch en position centrale arrière circuleraient pour l'heure dans l'Hexagone.

Même si les grands gabarits pourront être gênés au niveau du volant, l'habitacle est loin d'être rikiki comme pourrait le faire croire les mensurations de la belle. La console centrale étonne par sa taille très fine.

On ne présente plus la S800, la Honda classique par excellence ! Cet exemplaire rutilant date de 1968 et appartient à l'ancien PDG de Honda France.

Ce petit cabriolet pétillant interpelle toujours autant les nostalgiques. Transformée en phénomène de mode par les stars lors de sa sortie, cette auto rappelle beaucoup de souvenirs à ceux qui l'ont côtoyée à l'époque.

Avec son compte-tours gradué jusqu'à 11000tr/min, la S800 est une vraie invitation au pilotage !

L'équipe du club Honda Classic France avait eu la bonne idée d'installer sur leur stand un moteur de S800. Très raffiné, ce 791cc développant 70ch embarque d'origine un vilebrequin monté sur roulements à aiguilles, deux arbres à cames en tête et quatre carburateurs Keihin. Une vraie mécanique de course !

Les amateurs de vieilles motos pouvaient également découvrir quelques 2-roues Honda d'exception, à commencer par cette réplique ultra-fidèle de 125 RC des années 1960. Le travail réalisé par son propriétaire est époustouflant et relève presque entièrement du sur-mesure : boucle arrière raccourcie, fourche modifiée, tambours de frein spécifiques et moteur de conception unique (éléments de Bol d'Or).

Deux autres motos étaient exposées : une CB 750 de 1968 (premiers modèles de série K0) restaurée par le grand champion moto Guy Bertin, et une Dream 50 de la fin des années 1990, réplique de la mythique RC 110 de course.

La sympathique équipe du club Honda Classic France que vous pourrez retrouver sur le site : www.club-honda-classic.fr.

Merci à tous les membres de l'équipe pour leur accueil chaleureux, et plus particulièrement à Rémy, Romain et Philippe pour avoir pris le temps de nous expliquer en détail les spécificités des modèles exposés.

Outre les autos du club Honda Classic France, les amoureux de japonaises pouvaient se mettre sous la dent cette très belle S600 exposée sur le stand du club Virages. La grande sœur de la S800 abrite sous son capot un 606cc de 57ch associé à une innovante transmission par chaînes dérivée de la moto.

Une atmosphère de roadster épicé comme on n'en fait plus !

On pouvait également trouver cette magnifique Celica ST205 du Toyota Team Europe, forte de ses 330ch.

Seuls 19 exemplaires de cette version Groupe A ont été construits au milieu des années 1990.

Deux noms que les mordus de rallye connaissent bien !

Rien à ajouter, tout est dit !

Dans un autre registre, quelques monoplaces de légende étaient présentées, à l'image de cette Reynard 91D qui permettra à Christian Fittipaldi de remporter le titre de Champion d'Europe de F3000 en 1991.

Le moteur est un V8 Mugen (Honda) de 3L produisant 470ch. Il est associé à une boîte Hewland.

Et on termine par cette originale Raffer TA01, prototype français à châssis tubulaire fabriqué en 2012 et mu par un Honda 2L de 240ch.

Voilà pour le tour d'horizon d'Epoqu'Auto 2015 ! On vous dit très certainement à l'année prochaine avec, on l'espère, plus de constructeurs japonais à jouer le jeu !

Crédit photos : Autoworks
http://www.autoworks-boutique.com/74-volants

0 commentaires:

N'hésitez pas à réagir ;)