Les tableaux de bord électroniques dans les années 80

16:22 Autoworks Mag 1 Comments

Depuis plusieurs années, les tableaux de bord constitués d'un unique écran LCD se démocratisent. C'est Toyota, avec sa Crown Hybrid S200, qui fut le premier au monde en 2008 à installer un tel dispositif englobant toute l'instrumentation dans un véhicule de série. Nous vous proposons aujourd'hui de revenir sur les prémices de cette technologie avec l'évolution en image des tableaux de bord électroniques japonais au cours des années 1980 !

La première application d'un affichage électronique sur un tableau de bord automobile remonte à 1976 avec la très futuriste Aston Martin Lagonda. Une petite révolution technologique permettant de s'affranchir des traditionnels compteurs à aiguille qui connaîtra ceci dit bien des déboires en termes de fiabilité sur cette auto ! Il faudra attendre 1981 pour que les Japonais commercialisent leur première voiture équipée d'un tel système : la Toyota Soarer Z10 et son "Electronic Display Meter". Ce tableau de bord novateur fait alors appel à des tubes fluorescents pour renseigner la vitesse, le niveau d'essence et la température d'eau, et à des LED pour matérialiser le compte-tours.

Toyota Soarer 2800GT-Extra (1981)

Cette technologie, au départ réservée aux véhicules luxueux ou sportifs, sera par la suite déclinée pour équiper tous types de voitures japonaises au cours des années 1980. Même les petites citadines et les utilitaires y auront droit ! Si ce système est à l'époque apprécié pour sa présentation avant-gardiste et la précision de son affichage, il sera aussi vite décrié pour son usage peu intuitif, sa lecture difficile en cas de forte luminosité extérieure et son coût en cas de réparation. C'est pourquoi ces écrans électroniques connaîtront un déclin dans les années 1990, avant de retrouver leur popularité à partir des années 2000 (Toyota Prius, Honda S2000, Mazda RX-8...) grâce à une technologie moderne plus aboutie.

Voici donc pour le plaisir une petite collection non exhaustive (classée par année) de modèles des eighties qui ont eu la chance d'accueillir ces tableaux de bord ô combien esthétiques... et un peu kitsch aussi !

Nissan Bluebird SSS-X G Type (1982)

Mazda Cosmo Rotary Turbo Limited (1982)

Mitsubishi Starion GSR-III (1982)

Isuzu Piazza XES (1982)

Toyota Corolla Levin GT-Apex (1983)

Nissan 300ZX (1983)

Honda Ballade Sports CR-X 1.5i (1983)

Nissan Pulsar EXA Turbo R (1984)

Toyota Carina SE Extra (1984)

Honda City Turbo II (1984)

Subaru Alcyone VR Turbo (1985)

Suzuki Cultus GS (1985)

Nissan Leopard Altima (1986)


Toyota Celica 2000GT-R (1987)

Nissan Vanette Largo Coach Turbo 1800 (1988)

Toyota Cresta 3.0 Super Lucent G (1988)

Et vous, vous êtes plutôt afficheurs digitaux ou cadrans analogiques ?

Crédits photo : Toyota, Nissan, Honda, Mazda, Subaru, Mitsubishi, Isuzu, Suzuki

http://www.autoworks-boutique.com/102-manometres

1 commentaire:

  1. Malgré l'effet vieillot de certains intérieurs, ça donne toujours un effet futuriste, encore aujourd'hui, que je trouve sympa et assez impressionnant.
    Mais pour mes voitures, ça restera de bonnes vieilles aiguilles !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à réagir ;)