Kit de survie aux hommages à Paul Walker

12:32 Autoworks Mag 13 Comments


Suite à quelques courriers nous demandant si nous nous rendrons aux hommages à Paul Walker, nous sommes malheureusement contraints de répondre par la négative (piscine oblige). Aussi, nous sommes sensibles aux convictions de nombreux d'entre vous et c'est pour cette raison que nous nous autorisons à vous prodiguer quelques conseils. En effet, suite à la vision de ceci, il semblait de notre responsabilité de vous sensibiliser sur les dangers de la pratique pour votre mécanique.

1  Températures :
Avant de se lancer dans une longue série de limiteurs de régime, il est nécessaire de connaître la température d'eau et d'huile de votre moteur. Pour cela, un set de manomètres est indispensable. Au même titre qu'une fois lancé, il faudra pouvoir juger du moment opportun pour cesser. 
http://www.autoworks-boutique.com/102-manometres

2 Contrôle des températures :
Si vous avez constaté des températures anormalement élevées, nous vous conseillons vivement de passer à un radiateur gros volume, et pourquoi pas, d'opter pour le ventilateur haut débit commandé par l'habitacle le complétant.
http://www.autoworks-boutique.com/117-circuit-d-eau
http://www.autoworks-boutique.com/117-circuit-d-eau

3 Huile de qualité :
Le sang de votre moteur, une huile d'excellente qualité est indispensable au maintien en vie de votre moteur. 
http://www.autoworks-boutique.com/417-huile-moteur


4 Allumage sans faille :
Très sollicité, votre moteur ne sera pas contre un jeu de bougies neuves, et ceci vous évitera bien des tracas ! (Mieux vaut prévenir que guérir). 
http://www.autoworks-boutique.com/116-allumage


5 Contrôle du régime :
Vous avez beau avoir un limiteur de régime réglé au tour/minute près, si votre volant moteur pèse un âne mort, votre moteur lancé par votre vigoureux pied droit mais surtout par l'inertie emmagasinée par ce dernier, dépassera inéluctablement le régime max. Danger ! Optez pour un volant moteur allégé !
http://www.autoworks-boutique.com/431-volant-moteur


13 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Autoworks ! De bons conseils, sauf le dernier, si je puis me permettre.

    "Vous avez beau avoir un limiteur de régime réglé au tour/minute près, si votre volant moteur pèse un âne mort, votre moteur lancé par votre vigoureux pied droit mais surtout par l'inertie emmagasinée par ce dernier, dépassera inéluctablement le régime max. "

    L'accélération n'a pas d'inertie, c'est donc incorrect. Peu importe la masse du volant moteur, dès qu'on lâche l'accélérateur le régime moteur arrête d'augmenter (sauf si l'accélérateur a un temps de réponse, ce qui est différent).

    Voilà voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans le principe d'inertie, un moteur à 4 temps aurait bien du mal à fonctionner. Dans le cas présent, nous parlons de vifs coups d'accélérateurs donnés au point mort véhicule arrêté (comme dans la vidéo citée). Si de vifs coups d'accélérateurs sont donnés à répétitions alors que l'on approche de la zone rouge, même lorsque l'on relâche l'accélérateur, le moteur peut continuer à prendre quelques tr/min (à cause de l'inertie emmagasinée pendant sa phase d'accélération). C'est d'ailleurs l'une des raisons qui pousse à équiper les SR20DET de drift (où toute la chaîne cinématique souffre d'inertie), de "rocker arm stoppers" (ou anti-affolement de basculeurs).

      Supprimer
    2. Je veux pas faire mon chieur... mais toujours pas d'accord :)

      Le moteur a de l'inertie, évidemment, c'est ce qui fait que le régime moteur n'augmente ou ne diminue pas instantanément.
      Mais l'augmentation ou la diminution du régime moteur (son accélération donc, positive ou négative) n'a pas d'inertie, quel que soit la masse du volant moteur.

      C'est comme si vous me disiez un truc du genre : "si tu pousses une voiture très fort et que d'un coup tu arrêtes de la pousser, bah elle va continuer un peu à accélérer toute seule".

      "même lorsque l'on relâche l'accélérateur, le moteur peut continuer à prendre quelques tr/min" : je suis d'accord, ça peut arriver, mais c'est dû à un manque de réactivité quelque part entre l'accélérateur et la mécanique... un papillon des gaz qui ne se ferme pas assez vite, une injection qui continue à envoyer un peu la sauce, enfin un truc du genre à mon avis.

      Supprimer
    3. Quant aux "rocker arm stoppers", d'après ce que je lis sur le net leur utilité est de fiabiliser le haut-moteur à haut régime, et comme en drift on y passe pas mal de temps, à haut régime...

      Supprimer
    4. "C'est comme si vous me disiez un truc du genre : "si tu pousses une voiture très fort et que d'un coup tu arrêtes de la pousser, bah elle va continuer un peu à accélérer toute seule"."
      Excellent exemple ! Prenons le même exemple, mais pour une auto en légère monté. Si on lance très (très) fort une auto et que l'on cesse juste avant une ligne d'arrivée (limite de régime), on aura beau couper la force de ce qui la lancé, (injection allumage), l'auto va continuer sa course au delà de l'arrivée avant de redescendre (temps morts). Elle n'accélérera donc plus certes, mais sera déjà passée bien au delà de la limite avant de redescendre.

      Supprimer
    5. Vous détournez mon exemple en l'interprétant de façon incorrecte. J'abandonne !

      Supprimer
  3. Bonjour, Je suis d'accord avec Eric. Au revoir.

    RépondreSupprimer
  4. En fait les gars d'Autoworks vous êtes obsédés par Paul Walker ma parole, y'a un post par semaine concernant ce pauvre Brian :) :) :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis aussi sceptique sur ce dernier point. La masse du volant moteur génère une inertie qui va accroître le confort des utilisateurs en leur évitant des saccades. Quelle que soit sa masse, il y aura toujours décélération si on arrête d'appuyer sur l'accélérateur. Dans le cas d'un volant moteur extrêmement lourd, celui-ci pourrait maintenir le régime avant lâcher de pédale pendant un court laps de temps, mais jamais l'augmenter. C'est sur sur ce point que je pense rejoindre Eric, à savoir que l'accélération n'a pas d'inertie, c'en est plutôt une résultante.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis dépité par le besoin de certains d'étaler leur pseudo-science dès que ça concerne les bagnoles...
    Faut sortir, voir des gens ou juste chier un coup et se détendre !
    Y a pas que les bagnoles dans la vie, et ce genre de détournement est juste drôle.
    Moi, ça m'a mis de bonne humeur pour toute la journée, bravo Autoworks !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à réagir ;)